ÔĽŅ Animal mon ami ÔĽŅ ÔĽŅ

Cher ma√ģtre,
Nous tenons √† vous f√©liciter pour l'arriv√© de votre chiot et pour la confiance que vous nous t√©moignez. Apprendre √† devenir un ma√ģtre responsable n'est pas une chose facile. Cela requiert du temps et de la patience! C'est pourquoi, par ces quelques lignes, nous souhaitons vous apporter notre aide.
L'adoption d'un chiot ne doit pas √™tre envisag√©e avant l'√Ęge de 8 semaines, son √©quilibre psychologique √©tant encore trop fragile et la s√©paration d'avec sa m√®re et ses fr√®res et sŇďurs de port√©e risquerait d'√™tre v√©cus comme particuli√®rement douloureuse.
C'est au cours des interactions au sein de la port√©e que les chiots vont pouvoir apprendre la communication propre au langage canin et c'est, en particulier pendant les jeux de combats, qu'ils verront leur agressivit√© naturelle se canaliser. On parlera de l'acquisition de la morsure inhib√©e. Il s'agit de la facult√© pour un chiot de contr√īler ses morsures face √† ses cong√©n√®res qui manifestent leur douleur par des cris aigus.

De deux à trois mois, une période primordiale !

De la huiti√®me √† la douzi√®me semaine, il poss√®de une capacit√© d'adaptation suffisante pour se familiariser √† notre monde. Durant cette courte p√©riode, les exp√©riences nouvelles sont indispensables aux chiots pour acqu√©rir un √©quilibre comportemental satisfaisant √† l'√Ęge adulte.
Pour ce faire, ouvrez-le au monde Le plus t√īt possible! Il doit prendre contact avec diverses situations, pour ne pas ni les craindre, ni d√©velopper un exc√®s d'enthousiasme (sauts, cris) √† chaque nouvelle rencontre N√©anmoins lorsqu'il manifeste un √©tat de stress lors d'une situation particuli√®re (exp.: toilette quotidienne √† l'aide d'un peigne) vous devez continuer l'action d'une mani√®re naturelle, sans lui manifester de r√©confort, ce qui au contraire, renforcerai sa peur. Vous continu√© tout simplement et vous remarquerez quand appliquant ce principe, il s'apaise, se familiarise √† l'action et fini par ne plus la craindre.

Bienvenu à la maison

Dans la même idée, lors de son arrivée, il vous faudra lui laisser un temps d'adaptation, mais surtout ne pas le surprotéger. Agissez normalement et Laisser le à son rythme dominé son nouvelle environnement.

O√Ļ mettre son panier

Pour son panier, pr√©voyez un endroit bien √† lui o√Ļ personne ne viendrait le d√©ranger, un espace o√Ļ il se sentirait tranquille et en s√©curit√© (pas une chambre √† coucher). Installez-le dans un endroit calme, √† l'abri des courants d'air, d'o√Ļ il ne peut surveiller toutes les all√©es et venues de la maison.

La première nuit

Presque tous les chiots pleurent durant la premi√®re nuit qu'ils passent dans leur nouvelle maison. Il y a cependant un certain nombre de choses que vous pouvez faire pour qu'il se sente mieux : placez une petite couverture avec l'odeur de la m√®re dans un coin du panier de votre chiot. Enroulez une bouteille d'eau chaude dans une couverture et placez-la contre lui. Elle lui rappellera le ventre de sa m√®re et l'endormira. Vous pouvez aussi y mettre un r√©veil qui fait ¬ę tic-tac ¬Ľ et qui le bercera ou laisser la radio allum√©e en baissant le volume. Ainsi, il se sentira moins seul. Si n√©cessaire, vous pouvez aller le voir un court instant pour le rassurer, mais surtout ne le prenez pas avec vous car il ne manquerait pas de vouloir y retourner les nuits suivantes.

Pour qu'il ne soit pas un chien angoissé ou agressif

Dans la m√™me id√©e, avant l'√Ęge de trois mois, faites-lui rencontrer d'autres animaux (de toutes esp√®ces), d'autres personnes, des enfants (m√™me turbulents). Mettez-le en contact avec des engins bruyants (s√®che-cheveux, pommeaux de douche, aspirateur, tondeuse‚Ķ). Avec des objets ou des personnes en mouvement (voitures, camions, foule, cyclistes, joggeurs‚Ķ).
Tuyau : presque tous les clubs canins organisent des cours pour chiots. Demandez plus d'informations aux clubs qui se trouvent près de chez vous.

Apprendre à rester seul

Votre chiot doit aussi apprendre l'autonomie. Il doit pouvoir rester seul sans s'angoisser (L'anxi√©t√© de s√©paration peut se manifester par des souillures, par des d√©g√Ęts ou des vocalises). Pour ce faire, il faut pratiquer tr√®s progressivement. De quelques minutes √† quelques heures‚Ķ Il faut d√©dramatiser vos d√©parts en √©vitant de lui dire ¬ę au revoir¬Ľ trop affectueusement : pour lui, votre absence serait alors encore plus p√©nible √† supporter ! Mieux vaut l'ignorer durant les minutes qui pr√©c√®dent votre d√©part, et dans les minutes qui suivent votre retour. N'h√©sitez pas √† faire des faux d√©parts, en mettant un manteau ou en prenant vos cl√©s, sans sortir.

Créer de bonnes habitudes

D√®s le d√©part, apprenez-lui √† se conformer √† certaines r√®gles de vie : un chien agr√©able est un chien √† qui on n'a pas laiss√© croire qu'il pouvait devenir le chef de sa ¬ęmeute¬Ľ familiale !
Il convient de lui refuser toute nourriture √† table. Votre chiot doit manger ind√©pendamment de ses ma√ģtres.
Il a besoin de jeux et de caresses. Mais c'est toujours vous qui devez décider du début et de la fin de ces moments agréables.
Pr√©voyez des heures fixes pour les repas, les promenades et le sommeil. Lorsque votre chien sait qu'il aura √† manger, qu'il ira se promener et qu'il ira dormir √† des heures fixes, Votre comportement lui para√ģtra plus pr√©visible et lui aussi se comportera √† votre √©gard de fa√ßon pr√©visible.
Après la puberté (7 à 10 mois selon la taille), votre chien va monter en puissance et en caractère. Il va vous tester. A vous de réagir avec fermeté et attention. Mais vous bénéficierez alors de l'éducation déjà acquise. A ce moment, une seule remontrance énergique vaudra mieux que dix consignes données trop mollement.